Accueil - Fnec Bénin

LE FNEC, UN PARTENAIRE PRIVILEGIE DU LoCAL AU BENIN.

Fonds National pour l’Environnement et le Climat (FNEC) : Partenaire privilégié dans la mise en œuvre de la facilité pour le financement local de l’adaptation aux changements climatiques – LoCAL (Local Climate Adaptive Living Facility)-Bénin.

Le Gouvernement du Bénin a signé avec le Fonds d’Equipement des Nations Unies (UNCDF), le 05 novembre 2013, le protocole d’accord pour la mise en œuvre de LoCAL-Bénin. La phase I de cette initiative concerne trois communes pilotes que sont Boukoumbé, Copargo et Toucountouna. Le LoCAL-Bénin est mise en œuvre par la Direction Générale de l’Environnement et du Climat (DGEC). Compte tenu des résultats obtenus, l’Etat à travers le Fonds National pour l’Environnement et le Climat (FNEC) s’est engagé dans une dynamique de cofinancement de la phase II de l’initiative avec l’UNCDF dans d’autres communes du Bénin.

C’est ainsi qu’en 2016, trois communes du Département de l’Alibori à savoir : Banikoara, Malanville et Karimama identifiées pour leur vulnérabilité aux changements climatiques ont bénéficié d’une subvention du FNEC s’élevant au total à soixante-dix-huit millions trois cent trente-neuf mille trois cent soixante-dix-huit (78 339 378) francs CFA soit soixante-huit millions cent vingt et un mille cent quatre-vingt-dix-huit (68 121 198) francs CFA en terme d’investissement et dix millions deux cent dix-huit mille cent quatre-vingt (10 218 180) francs CFA destinés au renforcement de capacités des différents acteurs et au fonctionnement de l’initiative.

  1. Commune de Banikoara :
    • réhabilitation de la retenue d’eau de Founougo pour un budget prévisionnel de 40 154 112 F CFA provenant du FNEC, de l’UNCDF et de la Commune ;
    • construction d’un ouvrage de franchissement résilient aux changements climatiques à Gougarè pour un budget prévisionnel de 25 000 000 F CFA provenant du FNEC et de l’UNCDF ;
  2. Commune de Karimama :
    • aménagement des marres Kompa Gorou et Saria pour un budget prévisionnel de 21 876 691 F CFA provenant du FNEC et de l’UNCDF ;
    • développement d’une riziculture adaptée aux changements climatiques dans les Arrondissements de Monsey et Kompa pour un budget prévisionnel de 7 000 000 F CFA provenant du FNEC et de l’UNCDF ;
  3. Commune de Malanville :
    • réhabilitation des retenues d’eau de Kassa et de Sakanwan Zénon pour un budget prévisionnel de 17 567 172 F CFA provenant du FNEC et de l’UNCDF ;
    • développement d’une riziculture adaptée aux changements climatiques pour un budget prévisionnel de 15 000 000 F CFA provenant du FNEC et de l’UNCDF.

Par ailleurs, en 2016, le FNEC a financé les activités de renforcement de capacités suivantes :

  • l’atelier de renforcement des capacités sur l’adaptation aux changements climatiques des cadres techniques des communes bénéficiaires de l’initiative LoCAL phase II dans le département de l’Alibori tenu du 16 au 18 août 2016 à Kandi ;
  • la mission de travail sur les rôles et responsabilités des membres de l’Equipe d’Appui aux Communes (EAC) du LoCAL/Alibori réalisée du 25 au 29 septembre 2016 à Parakou et à Kandi ;
  • la mission de renforcement des capacités des membres de la Commission des Affaires Domaniales et Environnementales (CADE) des six communes d’intervention de LoCAL réalisée du 06 au 10 décembre 2016 à Parakou ;

En 2017, le FNEC a décidé d’appuyer seul les communes de Cobly, Matéri (département de l’Atacora) et Ouaké (département de la Donga). Les ressources planifiées au profit de ces trois communes s’élèvent à cent cinquante millions (150 000 000) de francs CFA dont cent sept millions quatre cent soixante-dix-huit mille quatre cent quatorze (107 478 414) francs CFA en terme d’investissement et quarante-deux millions cinq cent vingt et un mille cinq cent quatre-vingt-six (42 521 586) francs CFA destinés au renforcement de capacités des différents acteurs et au fonctionnement de l’initiative.

En outre, le FNEC a financé :

  • la mission d’appui technique sur le développement des idées de projets à financer par l’initiative LoCAL dans l’Alibori réalisée du 15 au 19 janvier 2017 à Kandi ;
  • le recrutement de l’Assistant Technique de Mission chargé d’appuyer les communes de l’Alibori bénéficiaires du LoCAL.

Au plan physique, le FNEC a contribué à :

  • l’élaboration et la finalisation des documents de projets d’adaptation retenus au niveau des communes bénéficiaires de l’Alibori, des termes de référence des études de faisabilité techniques et des études d’impact environnemental et social ;
  • le lancement de la procédure de réalisation des EIES en collaboration avec l’Agence Béninoise pour l’Environnement (ABE) conformément à la règlementation en vigueur ;
  • la finalisation des termes de référence pour la réalisation d’un film documentaire ;
  • l’appui aux communes de l’Alibori pour la prise en compte des changements climatiques dans les Plans de Développement Communaux de troisième génération ;
  • la finalisation des termes de référence pour la réalisation de l’étude de cadrage dans les nouvelles communes de l’Atacora et de la Donga (Cobly, Matéri et Ouaké).

En somme, de 2016 à 2017, les subventions du FNEC se sont accrues au total de 91,47%. Celles destinées aux investissements ont augmenté de 57,78% tandis que celles destinées au renforcement de capacités des différents acteurs et au fonctionnement de l’initiative ont accrue de 316,14%. Ces financements montrent l’importance accordée à cette initiative par le FNEC et démontrent le rôle majeur joué par ce dernier dans sa mise en œuvre.